Hey, cette photo est protégée | Toute reproduction, utilisation ou diffusion nécessite un accord de son auteur.

Autoportrait.

Photographier, c’est une attitude, une façon d’être, une manière de vivre.
Henri Cartier-Bresson

Amateur photographe ? Avant tout un passionné de photographie…
Et une passion qui se vit au quotidien depuis l’enfance.

Pour me présenter, je pourrais dire que je suis un peu touche à tout…
J’ai découvert la photographie par l’observation de pratiques, et de gestes précis, exécutés sous la lampe d’un labo photographique: une révélation à plus d’un titre !
Voir la photo « monter » aux passages des chimies, quand on est jeune et curieux, cela tient de la magie.
Un vieux boitier en main, quelques « péloches », et du temps devant moi… il ne m’en fallait pas plus pour débuter.

A l’arrivée du numérique, je délaisse un temps l’argentique pour entrer dans la course aux pixels: C’est simple, rapide, la pratique est là, le résultat sous les yeux, mais il manque quelque chose…
Il manque simplement ce rapport presque paternel, ce lien physique avec l’épreuve « papier ».

Les années passent et me laissent le temps d’étudier les œuvres de quelques maîtres, passés ou présents:
SieffRheims, BitesnichLagrange, Maier, McCurry, Erwitt, Testino, De Mulder, JonvelleAvedon, Roversi, Nachtwey, pour ne citer qu’eux, même s’il y en a bien d’autres.

Amandine

Miss Glam’

Mode, reportage, voyage… Tous ces thèmes m’attirent et je constitue en même temps une importante collection de beaux ouvrages de référence.
A la photographie s’associe la passion du voyage et la découverte des traditions des hommes et femmes rencontrés au cours de mes séjours en Asie, Moyen-Orient, Afrique et Amérique du Nord.

Le voyage pour moi, ce n’est pas arriver, c’est partir.
C’est l’imprévu de la prochaine escale, c’est le désir jamais comblé de connaitre sans cesse autre chose, c’est demain, éternellement demain.
–  Roland Dorgeles

Une photographie, c’est la meilleure façon d’entamer un dialogue, d’aller à la rencontre de l’autre et, au final, de raconter une histoire !

Les pêcheurs – Sri Lanka

Avec l’expérience et quelques formations bienvenues (workshops aux Studio Harcourt, Studio Daguerre, Stéfan Bourson à Paris), je me tourne vers l’art du Portrait que j’affectionne tout particulièrement, ainsi que la photographie de rue et le reportage de voyage.

Sans renier l’aisance et l’immédiateté du numérique, je reviens à l’argentique et surtout aux techniques anciennes avant qu’elles ne soient oubliées.
Je renoue le contact avec le film, les chimies de développement et le film instantané, délaissés pour la plupart.

Ce processus « vintage » est un retour aux sources, à l’essentiel: caler l’appareil, composer, exposer, développer.

Aujourd’hui, j’utilise une chambre de presse Graflex Crown Graphic (très appréciée en reportage dans les années 50 aux Etats-Unis) et totalement restaurée. Elle accueille des plan-films ou du papier positif direct, montés sur châssis ainsi qu’un dos Polaroid pour films instantanés couleurs ou noir & blanc au format 4″x5″.

A l’occasion, j’emploie un TLR Yaschica Mat 124, également restauré, essentiellement avec des films 120 monochrome, que je développe personnellement.

Enfin, un Polaroid 250, recevant des films instantanés et sauvé de la destruction après une bonne révision, complète cette panoplie très « Old School ».

Quelques vieux outils créatifs…

A bientôt !